Glossaire de la Bourse

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
fiche lue 71486 fois

Volatilité historique et implicite

Theme

Les Produits Dérivés

Sujet d'étude

Présentation

Formule expliquée

Psychologie

Application au trading et à l’investissement

Pour aller plus loin

Présentation Volatilité historique et implicite :

 

Parmi les outils nécessaires à l’élaboration de toute méthode, il convient de faire une large place à la manière d’appréhender la volatilité sur les marchés financiers.

La volatilité est définie généralement à partir de l’écart type des variations de cours. La notion de volatilité, historique ou implicite tient aujourd’hui une large place dans l’étude des marchés et est un élément indispensable pour diversifier les portefeuilles, gérer le risque ou pour calculer les prix des options ou des warrants par exemple.

La volatilité permet d’apprécier l’amplitude des mouvements réalisés sur un sous-jacent (action, indice, matières premières…).

Une action peu volatile reste proche d’un cours de référence, stable, ni en tendance haussière ni en tendance baissière. Ces actions peu volatiles, dont le cours varie peu et dans une zone très étroite, n’offrent que peu ou pas de possibilité de gain. Posséder de tels actifs stagnants immobilise inutilement une partie du capital.

volatilité implicite historique VCAC


Le niveau de volatilité ne se soucis pas du sens du mouvement. Seule l’amplitude des mouvements compte. Plus ils seront conséquents plus la volatilité sera grande.

Le niveau de volatilité peut être influencé par des données économiques (profit warning, rumeurs d’OPA…). Certains actifs sont plus volatiles que d’autres (exemple les matières premières).

On distingue deux types de volatilité :

  • La volatilité historique : elle correspond au niveau de volatilité atteint dans le passé. Elle se calcul sur l’historique de l’évolution des cours du sous-jacent.
  • La volatilité implicite : elle reflète le « prix du risque » attaché à une option.
    Cette volatilité rentre en compte dans la cotation d’un dérivé comme les options. Sa valeur est « estimée » par le marché. Généralement, sur le marché action, les mouvements baissiers sont accompagnés d’une volatilité implicite forte (pessimisme) (inversement faible volatilité implicite pour les mouvements haussiers : optimisme).
    La volatilité implicite représente les anticipations du marché sur les variations futures du support

Exemple (source BNP paribas)
Un investisseur mise sur une hausse d'Air Liquide, action à la volatilité peu élevée. Il achète un call 160 à 0.47 alors que le titre cote 139. La volatilité implicite est donnée à 26,6%.
L'action progresse de 2% et le warrant cote 0.52 soit +10%
Des rumeurs circulent sur une OPA sur A.L. L'action monte de 6%, le warrant cote alors 0.90
Au même moment, un autre investisseur prend le train en marche. La spéculation se dégonfle mais le titre ne perd que 2%, le call A.L. chute de 30%.
Il faut se rappeller que pour 2% de hausse le gain était de 10%, mais que pour 2% de baisse c'est 30%
... Que s'est-il donc passé? Les variations de volatilité liées à la mesure du risque (volatilité implicite)a été modifiée passant de 26,6% à 33% sur la hausse et revenant à 27% à la baisse. Le warrant perd mécaniquement de sa valeur.

La volatilité se détermine généralement sur le sous jacent lui-même. Toutefois, la volatilité d’un actif peut s’apprécier en fonction d’un autre actif (exemple on observe la volatilité d’une SICAV par rapport à la volatilité du marché (CAC40)). Pur cela on utilise un indicateur particulier : le BETA. Le bêta décrit alors la sensibilité des mouvements d’un actif par rapport à ceux d’un autre actifs.

Formule expliquée :


La volatilité historique se calcul sur le prix d’un actif dans le passé. Elle est déterminée par l’écart type (une fiche est consacrée à l’écart type et à son calcul disponible ici).


La volatilité implicite se déduit de la cotation d’un dérivé (comme une option). Le calcul de cette volatilité fait appel à des formules mathématiques très complexes. Il est plus facile de la suivre au moyen d’indice de volatilité fourni par les différentes places boursières (indices de volatilité VCAC, créé en septembre 2007,  mesures respectivement la volatilité anticipés des options à parité avec l’indice CAC40).

Psychologie :

Volatilité historique et implicite : Application au trading et à l’investissement :



Il est utile de repérer et de surveiller les actions peu volatiles (volatilité historique) car une sortie de la zone neutre autrement dit une brusque hausse de la volatilité, constitue un signal d’anomalie. A l’inverse de ce qui se passe dans la zone de stagnation, les actions en brusque hausse de volatilité deviennent susceptibles de départ en tendance. Il est primordial d’identifier le risque de variation brusque des cours car elles offrent de réelles opportunités de gain à l’investisseur attentif.
En isolant les périodes où les cours restent contenus dans une mince fourchette de variation des périodes où ils empruntent des canaux directionnels clairement identifiés, vous serez en mesure d’allouer votre capital à des opportunités nettement plus rémunératrices.
Des outils d’Analyse Technique comme les bandes de Bollinger ou l’Average True Range permettent d’identifier les périodes d’accalmie (faible volatilité) des périodes plus directionnelles (volatilité importante).

Pour aller plus loin :


La volatilité peut aussi s'utiliser pour mettre au point des Stops Loss ou des Stops suiveurs particulièrement efficaces.
Depuis 2014, Eric Lefort et le groupe Mogalef ont mis au point un Stop Intelligent qui s'adapte non seulement à la volatilité récente, mais aussi la compare à la volatilité de référence et tient compte des déplacements du marché au travers des tracés de hauts et de bas.
Ce Stop Loss Suiveur Intelligent ainsi que les nombreux autres outils et detecteurs Mogalef est accessible en adhérant au Club Mogalef Tools and Indicators (MTI Club).

Stop loss suiveur intelligent Mogalef

 


Ecart type
ATR
Les bandes de Bollinger
Comment déterminer le prix d’une option
VCAC